Blog (5).png

Visite de la gare de Bécon-les-Bruyères avec Elisabeth Borne


Lundi 25 février, à 23h, les agents SNCF des équipes de maintenance de l’infrapôle Paris Saint-Lazare ont eu la surprise d’accueillir à la gare de Bécon-les-Bruyères, la ministre des transports, madame Elisabeth Borne. Un an après la réforme de la SNCF, la ministre avait décidé de passer toute la journée sur le terrain avec différentes équipes de l’entreprise. J’ai participé à cette visite et je les remercie pour leur accueil.


C’est à la gare de Bécon que se situe le siège de l’infrapôle responsable de la maintenance du réseau jusqu’à Vernon et Gisors. Plus de 1000 agents sont affectés à cette activité de maintenance. La gare de Paris Saint-Lazare est la plus dense en Europe pour le trafic de banlieue avec 1400 trains par jours, 650 000 voyageurs et 1 train toutes les 28 secondes en heure de pointe.

Une très grosse partie de ce trafic passe par la gare de Bécon. Cette partie de réseau SNCF nécessite à la fois un entretien accru mais aussi une planification minutieuse des interventions de manière à perturber le moins possible la circulation des trains. Les interventions se font donc la nuit.

Depuis 2017, après une trentaine d’année de sous-investissement, l’Etat, à nouveau, ré-investi dans la remise à niveau du réseau vieillissant.

Lundi soir, l’intervention concernait le remplacement d’un demi-aiguillage, sur la ligne Paris-Nanterre-Cergy datant de 2002, travail d’une durée de 5h et démarrant à 23h. Tout doit être minuté pour une reprise de la circulation à 4h50. Nous avons la chance d’avoir un temps très clément en cette fin février. Les agents qui opèrent toutes les nuits font ces interventions quelques soient les conditions climatiques.

Cette maintenance est maintenant facilitée grâce à la toute nouvelle grue Kirow dont la SNCF vient de se doter pour un montant de 2,5 millions d’Euros. Elle est utilisée sur les réseaux Transiliens et TER/InterCités Normandie. Les agents ont été très fiers de pouvoir nous la présenter.

Une belle découverte du travail des agents de la SNCF et de leur implication au quotidien pour assurer le transport de milliers de franciliens. La remise à niveau du réseau va encore demander de nombreuses interventions et son corollaire de désagréments pour les usagers et les riverains. Elle est cependant indispensable pour suivre la croissance du nombre de voyageurs qui augmente de 3% par an et ainsi remettre de la régularité sur les lignes.

Un grand merci, à nouveau à toute l’équipe de la SNCF qui nous a montré un autre aspect de cette gare fréquentée au quotidien par les courbevoisiens et beaucoup de franciliens.