Blog (5).png

Visite de Julien Denormandie au centre d’hébergement d’urgence de Bois-Colombes


Ce vendredi 23 février, M. Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires, visitait le centre d’hébergement d’urgence de Bois-Colombes pour y rencontrer les personnes hébergées ainsi que les équipes de travail.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la réactivation du plan ‘Grand Froid’ : une grande partie du territoire national connaît depuis mercredi et ce jusqu’à la fin de la semaine prochaine un refroidissement rapide des températures.


Les conditions climatiques augmentent les facteurs de risques pour la santé des personnes sans domicile et rendent donc nécessaire d’adapter l’aide. En fonction des températures ressenties et de la situation locale, chaque préfet peut décider d’activer le plan Grand Froid dans son département.


Il s'agit d'un dispositif de veille sociale, de renforcement d’accueil et de maraude enclenché lorsque les températures diurnes atteignent un niveau de vigilance 2, soit comprises entre -5 et -7°C. Ces températures, nettement inférieures aux normales de saison, sont en effet dangereuses pour la vie humaine.


Face à cet enjeu de solidarité nationale, l’État a ouvert et finance 146 000 places d’hébergement d’urgence depuis le 1er novembre sur l’ensemble du territoire. En outre, avec l’arrivée de vagues de froid, 37 départements avaient activé début février le plan « Grand Froid », qui s’est traduit par 3000 places supplémentaires temporaires. Ces places seront réactivées autant que nécessaires pour faire face aux conditions climatiques et mettre à l’abri les plus démunis.

Le plan Grand Froid a ainsi été réactivé dans 8 départements supplémentaires, soit 37 départements au total, représentant 3132 places exceptionnelles.