Blog (5).png

Valérie Giscard d’Estaing, le Président de mes 20 ans



A l’heure où il est bon de fustiger le libéralisme et de ne le voir que sous ses aspects économiques, nous perdons le Président qui a su l’incarner sous son jour le plus noble, en offrant aux Français les libertés auxquelles ils aspiraient.


Son héritage est immense : libération des femmes, prise en compte de la jeunesse, déverrouillage des médias, pacification du divorce, c’est l’ouverture de la société française qu’il a amorcée et nous continuons aujourd’hui encore à la faire évoluer sur ces bases.


Grand penseur visionnaire de l’Europe, acteur de l’amitié Franco-Allemande, il a su construire étape par étape le socle d’une identité européenne. C’est du système monétaire européen de 1978 que naîtra l’Euro dont aucun des pays en ayant fait le choix ne souhaite se défaire aujourd’hui. C’est aussi ce premier pacte monétaire qui crée l’embryon de la Banque Centrale Européenne si indispensable dans la crise que nous vivons. Même s’il n’a su faire adopter le projet de constitution européenne, c’est grâce à sa vision d’une Europe démocratique que nous lui devons à la fois le Conseil Européen mais surtout un Parlement Européen élu au suffrage universel direct.

Le Président Giscard d’Estaing restera dans l’histoire de la France et de l’Europe. C’est sous son septennat que j’ai construit mes convictions politiques, je ne l’oublierai pas.