Blog (5).png

Newsletter du 3 au 26 mai




Déplacement au côté de Laurent Saint-Martin à La Défense : l’innovation au cœur du plus grande centre d’affaires d’Europe


Vendredi 7 mai, au côté de Laurent Saint-Martin, tête de liste aux élections régionales en Ile de France, Aurélie Taquillain tête de liste pour le département des Hauts-de-Seine, Xavier Iacovelli, Sénateur des Hauts-de-Seine et Céline Calvez, Députée des Hauts-de-Seine, nous avons rencontré l’équipe du Swave, un incubateur situé à La Défense puis l'IESEG, une école de commerce qui dispose d'un campus également à La Défense.


Le Swave est une structure spécialisée dans la finance verte, domaine dans lequel la France est en pointe, qui accompagne les start-ups dans le domaine de la Fintech (utiliser la technologie au service du monde financier). Elle souhaite participer à transformer le monde de la finance en y incluant les acteurs de la tech pour accompagner le renouveau de ce secteur en difficulté. A cet effet , le Swave encourage et facilite les coopérations entre les acteurs publics et privés et met en lien le développement économique et écologique. Ainsi, en 2020, 798 projets ont été accompagnés par Paris & Co dans leurs 14 incubateurs.


Pour garantir et pérenniser notre souveraineté économique, technologique mais aussi notre développement, il est nécessaire d’encourager l’innovation et nos entreprises.


Nous avons ensuite visité l'IESEG. Cette école de commerce à renommée internationale s’engage à préparer les étudiants « au développement d’entreprises responsables, innovantes et humanistes »[1] . Il est en effet primordial de sensibiliser les nouvelles générations à ces problématiques pour construire collectivement un écosystème entrepreneurial plus responsable et faire de l’innovation un moteur du changement.


Un grand merci aux dirigeants de Swave et de l'IESEG pour leur accueil.





[1] Disponible sur : https://www.ieseg.fr/decouverte/



Intervention en Commission des affaires européennes : l’IA, une technologique qui doit être comprise par toutes et tous


A l’occasion d’une réunion commune sur l’intelligence artificielle organisée par la Commission des affaires européennes de l'Assemblée Nationale et celle du Bundestag, je suis intervenue pour présenter les principales mesures de la résolution sur « l’intelligence artificielle et les innovations de rupture.


Dans ce cadre, les membres du groupe de travail encouragent notamment au développement de la recherche et des enseignements mais aussi des infrastructures. Un point d’attention particulier a également été soulevé sur les mécanismes de financement et le rôle central des citoyens dans l’innovation.


Je félicite par ailleurs la récente proposition de législation de la Commission européenne sur l’IA qui est un enjeu prioritaire de souveraineté et de compétitivité mais aussi d’affirmation de nos valeurs communes.


Il convient toutefois de challenger ce texte et de participer à son amélioration : tout d’abord sur l’exigence de transparence de ces technologies qui sont très évolutives et complexes mais aussi sur l'obligation de formation des citoyens à ces outils afin de mieux les appréhender, de les comprendre, d’en évaluer les opportunités et les risques.


Retrouvez mon intervention ci-dessous : https://twitter.com/Ch_Hennion/status/1390359271565582339


Rencontre avec l’équipe ELIT Technologies : l’Innovation au cœur de ma circonscription


L'entreprise ELIT technologies a récemment été distinguée par magazine Les Echos dans son classement annuel des champions de la croissance. Spécialisée dans la transformation digitale des entreprises, l’entreprise propose des services sur-mesure et sécurisés de visioconférence et des outils de travail collaboratif à distance. Elle participe aussi au déploiement de la plateforme culturelle du projet MICRO-FOLIE qui donne accès partout en France aux musées et aux lieux culturels. Je les félicite pour cette réussite.


La crise du COVID et la multiplication des cyber-attaques ont participé à révéler l’importance du développement de solutions numériques sécurisées. La France peut se prévaloir de leaders mondiaux dans le domaine.


Le Cybercampus qui s’installera prochainement à Paris-La Défense, et que je soutiens, est une chance pour notre territoire. Porté par le Gouvernement, les grandes entreprises du secteur, et l’Union Européenne, il visera à placer l’attractivité de la France sur la scène mondiale et permettra de fédérer des acteurs privés et publics autour de projets innovants et communs.


Il est aujourd’hui impératif, en France, de créer une filière forte dont bénéficiera tout le tissu industriel du pays et les entreprises de toutes tailles.


Je tiens ainsi à féliciter et remercier Karina Mani, Directrice commerciale, Xavier Bruns, Directeur associé & Monsieur Henri Abenezra, Président, de la société Elit Technologies, de m’avoir accueillie au sein de leurs locaux à Courbevoie.





Réunion publique sur les mobilités de demain :


Le 5 mai avec mon collègue député Jean-Marc Zulesi nous avons organisé une réunion publique sur "Les mobilités de demain" afin de discuter des dispositions du projet de loi Climat en matière de mobilité.


L’objectif de cette réunion, était de présenter et débattre avec les citoyens de nos circonscriptions des mesures soutenues et adoptées dans le projet de loi Climat en matière de mobilités.


Nous avons ainsi pu échanger sur les dispositions relatives à l’accélération de la transition du parc automobile et routier français notamment la fin de vente des véhicules les plus émetteurs à horizon 2030 et la bonne utilisation des véhicules hybrides.


Un point d’attention a également été porté sur les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) et sur le renforcement du développement de bornes de recharge électriques sui sont un préalable nécessaire pour accompagner le déploiement de véhicules plus durables.


Finalement la discussion s’est centrée sur les mesures de soutien renforcé à la pratique du vélo par le développement de voies cyclables, la mise en place de stationnements sécurisés mais aussi l’extension de la prime à la conversion.


Ces dispositions ambitieuses et pragmatique sont essentielles pour encourager la bascule vers les mobilités durables et marquer un pas important, dans la lutte contre le dérèglement climatique.


Elles s’inscrivent par ailleurs dans le prolongement de la loi LOM qui encourage à :

- Investir plus et mieux dans les transports du quotidien (sur la période 2017-2022, 13,4 milliards d’euros ont été investis par l’État)

- Faciliter et encourager le déploiement de nouvelles solutions pour se déplacer

- Engager la transition vers une mobilité plus propre notamment l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050


Ces textes sont sans précédents et encouragent une réforme en profondeur du cadre général des politiques de mobilités dans l’objectif de préserver notre environnement et les générations futures.




Recent Posts

See All