Blog (5).png

Newsletter 25 septembre / 2 octobre


Simplification de l'action publique


ADOPTION DE MON AMENDEMENT : POUR RENFORCER L’OFFRE DE

FORMATION CONTINUE EN MATIERE DE NUMERIQUE

Comme il a été pointé dans mon rapport sur l’identité numérique, la formation massive des Français de tous les âges est un prérequis à l’émergence d’une culture citoyenne du numérique, et ce alors qu’une carte d’identité numérique électronique sera déployée pour l’ensemble des Français à partir de Août 2021.

A l’image de l’Estonie qui a développé une offre de formation au numérique pour adulte, il paraît dès lors essentiel de renforcer la formation continue aux outils numériques, en y intégrant les questions relatives à l’identité numérique ou à la protection des données personnelles, dans les parcours d’insertion professionnelle et dans les bilans professionnels.

L’objet de mon amendement adopté dans le cadre du projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (ASAP) donne capacité aux régions, mais aussi à l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) d’ assurer un meilleur accompagnement et une meilleure formation des citoyens – et en particulier les adultes – au numérique.

Si la région reste la « cheffe de file » en matière de formation professionnelle, la mention de l’ANCT permettra l’association d’un tissu d’acteurs - tel que l’Etat, les collectivités territoriales – et notamment les communes –, les réseaux d’entreprises et les associations dans le domaine du numérique – afin de mettre en oeuvre les formations en question.

Cette mesure sera amenée à être davantage spécifiée dans le cadre du projet de la 3D, qui

concernera la décentralisation et les relations entre acteurs locaux.

Je souhaite enfin remercier l’association des régions de France (ARF) et l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, et saluer leur esprit de co-construction autour de cette nouvelle capacité proposée à ces acteurs. Retrouvez le rapport ici :

POUR QUE LES PARLEMENTAIRES PUISSENT MIEUX CONTROLER

L’ACTION DE L’EXECUTIF EN MATIERE DE NUMERIQUE

Le Gouvernement a proposé la suppression de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes dont je suis membre.

Bien que je partage les objectifs de simplification de la loi ASAP, j’ai regretté avec d’autres parlementaires de la majorité, que le pouvoir législatif perde un moyen de contrôle du pouvoir exécutif en matière de numérique.

C’est pourquoi j’ai notamment fait une proposition appelant à la création d’un « office parlementaire de la société numérique » dont l’objet permettrait de traiter de manière transversale des sujets numériques et postaux et dont le coût serait pris en charge par le Sénat et l’Assemblée nationale


Europe & intelligence artificielle

Je suis intervenue jeudi à deux reprises lors du Politico AI Summit 2020 sur l’ intelligence

artificielle :

La première intervention a été l’occasion d’échanger sur la politique européenne du numérique et sur les moyens d’impulser et d’assurer notre compétitivité sur la scène internationale.

La seconde intervention consistait à présenter la politique nationale en matière d’intelligence artificielle mais aussi l’action des parlementaires pour l’établissement d’une législation et la

coopération. Je tiens ainsi à mettre en avant notre groupe de travail franco-allemand sur les innovations de rupture et l’intelligence artificielle, dont je suis coordinatrice, qui vise à

accompagner les actions existantes et à identifier les nouveaux besoins en matière d’intelligence artificielle.

Circonscription

Les Hauts-de-Seine sont en zone d’alerte maximale

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 je vous invite à porter un masque, respecter les distanciations sociales et limiter vos déplacements. Lundi, je participerai à une réunion avec le Préfet pour faire un bilan de l’évolution de la situation sanitaire dans le département et nous aborderons les mesures qu’il conviendra de prendre en conséquence.

Plus d’informations sur la situation sanitaire ici :

Le gouvernement a lancé son plan de relance. Ce plan d’une ampleur sans précédent sera coordonné au niveau des régions mais aussi avec des antennes départementales dans les préfectures. Un sous-préfet à la relance assurera le contact avec les élus locaux. Le plan favorise les investissements dans les secteurs d’avenir et les projets de décarbonation. Les porteurs de projets sont invités à se faire connaître très rapidement. Dans les Hauts-de-Seine, les informations peuvent être demandées auprès de la DIRRECTE régionale où à la préfecture.


Contacts : anne-sophie.roche-bruyn@dirrecte.gouv.fr ou pref.relance@hauts-de-seine.gouv.fr


http://www.hauts-de-seine.gouv.fr/Actualites/Le-plan-France-Relance

http://idf.direccte.gouv.fr/Le-plan-FRANCE-RELANCE

http://idf.direccte.gouv.fr/Un-fonds-de-soutien-pour-les-projets-industriels-territoriaux

Les enchères 5G ont commencé ce jeudi : les fréquences 3,4 et 3,8GHz ont été lancés, 110 MHz sont proposés divisés en 11 blocs de 10 MHz chacun. Les enchères se déroulent en huit tours tandis que 200MHz ont été attribués aux quatre opérateurs. Plus d’infos
La CNIL publie ses lignes directrices sur les cookies enjoint les acteurs à se mettre en conformité : Elle recommande notamment que la possibilité d’accepter ou de refuser les cookies soient situés au même niveau et que le choix de l’utilisateur soit conservé 6 mois. Plus d’infos

Recent Posts

See All