Blog (5).png

Les premiers résultats de Parcours Sup le 22 mai

Adoptée en février 2018, le projet de loi relatif à l’orientation et la réussite des étudiants (ORE), porté par Mme Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a repensé la procédure de recrutement des étudiants pour la rentrée 2018. Cette initiative répondait au dysfonctionnement du système « Admission Post-Bac » (APB) et au constat accablant de la rentrée 2017, où 3 000 étudiants demeuraient encore sans affectation.

Souhaitant apporter un meilleur cadre à l’important flux d’étudiant et remédier à un recrutement aléatoire par tirage au sort faute de place dans les filières dites « sous tensions » (droit, psychologies, STAPS et Paces) APB a donc été améliorée et transformée en Parcours Sup : nouvelle plateforme d’affectation plus simple et transparente.

Depuis l’ouverture de la plateforme, le 15 janvier dernier, chaque étudiant a donc pu formuler 10 vœux, non hiérarchisés, sur les filières de son choix : chaque dossier a depuis été analysé par les établissements d’accueil selon la cohérence d’ensemble du choix du futur étudiant (connaissances, motivations, projet professionnel, etc).

Le 22 mai les élèves obtiendront les premières réponses des établissements d’accueil. Ils pourront obtenir trois réponses : un « oui » inconditionnel, un « non » équivalent à un refus ou un « oui si », signifiant que l’élève est accepté sous condition que celui-ci accepte de s’engager dans un parcours personnalisé (stage de remise à niveau par exemple).