Blog (5).png

Discours du Premier ministre canadien, Justin Trudeau à l’Assemblée nationale

Ce mardi 17 avril, nous avons été honorés d'accueillir à l'Assemblée nationale Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. C’est la première fois qu’un représentant politique canadien se prononçait devant l'hémicycle.

Rappelant les défis rencontrés par le Canada et la France – la crise migratoire, le dérèglement climatique ou encore le populisme – le Premier ministre canadien a souligné le rôle essentiel de nos deux démocraties libérales : moteurs de croissance à l’international.

Justin Trudeau a ainsi mentionné les secteurs clés, pour lesquels le Canada et la France se devaient d’accentuer leurs progrès et efforts. L’égalité homme-femme tout d’abord.



« Une plus grande participation des femmes au marché du travail est indispensable à la croissance de nos économies ». Par ces mots, le Premier ministre canadien a appelé à remédier aux nombreuses difficultés persistant pour les femmes ; la différence des revenus ou les inégalités sociales. L’occasion de rappeler que cette thématique sera la pierre angulaire du prochain sommet du G7 en juin 2018, présidée par le Canada.


« La lutte contre le changement climatique doit être menée à l’échelle mondiale, puisque les conséquences du réchauffement planétaire ne connaissent pas de frontière. » Les enjeux environnementaux ont donc ensuite été abordé. Le Premier ministre canadien a souligné l’importance de la COP21 et mentionné à ce titre la signature du partenariat franco-canadien pour le climat et l’environnement, visant à intensifier la collaboration des deux pays pour la mise en œuvre de ces accords de Paris.


Après la francophonie et les relations diplomatiques, Justin Trudeau a terminé son allocution par les relations commerciales unissant les deux pays : le CETA. Mentionnant les bienfaits de cet accord de libre-échange, s’appliquant de manière provisoire depuis le 21 septembre 2017, le représentant canadien a appelé à la ratification du texte.


Pour conclure, Justin Trudeau a répété l’importance de l’association des deux pays pour répondre à tous ces enjeux : « ayons l’audace de bâtir ensemble un monde plus progressiste, plus diversifié, plus vert, plus inclusif, plus ouvert, plus démocratique, un monde plus libre, plus égal, plus fraternel ; un monde à notre image. »

Les liens qui unissent le Canada et la France, pays alliés et amis, sont anciens. Réaffirmons les en faveur du climat, de l'égalité et du progrès